Retraite & rentes

L’arrivée à l’âge de la retraite est liée à certaines problématiques de politique sociale telles l’obligation de cotiser, la demande de rente ou d’autres prestations pouvant survenir durant la rente. Si vous êtes considéré comme invalide au sens de la loi, vous disposez éventuellement d’un droit de prestation d’invalidité. Le principe suivant s’applique “la réadaptation prime sur la rente”.

Obligation de cotiser après avoir quitté la vie active

L’obligation de cotiser dure jusqu’à la fin du mois durant lequel vous atteignez l’âge légal de la retraite. Un versement anticipé de la rente ne libère pas d’une obligation de cotiser.

Cotisations en tant qu’inactifs

Selon le principe de l’AVS, les personnes sans activité sont considérées comme inactives et dans l’obligation de verser des cotisations d’inactifs à partir du 1er janvier suivant le 20e anniversaire. En font également partie les rentiers et rentières AI, dans la mesure où ils ne se sont pas acquittés de la cotisation nécessaire par le biais d’une prestation de travail partiel.

Demande de rente AVS

Le principe de base pour les rentiers et rentières est le suivant : aucune prestation sans inscription. Ceci vaut pour la rente normale ainsi que pour la rente anticipée. Vous devez faire parvenir votre inscription en temps voulu à la caisse de compensation auprès de laquelle vous ou votre employeur a payé les dernières cotisations. La rente anticipée auprès de l’AVS n’est possible que durant une ou deux années.

Droit à une rente AI

Le droit à une rente d’assurance invalidité est limité aux personnes ne pouvant pas exercer d’activité dans leur domaine (par exemple au sein du ménage) ou restant entièrement invalides suite à une atteinte à leur santé physique, mentale ou psychique et après traitement raisonnable et réinsertion. Selon le degré d’invalidité, le droit à une fraction de rente prend naissance (un quart de rente, une demi-rente, trois quarts de rente). Afin d’avoir droit aux prestations d’AI, les assurés doivent s’inscrire auprès du bureau AI de leur canton de résidence.

Rentes de survivants (veuves, veufs, orphelins)

Lors du décès d’un conjoint ou d’un parent, les rentes de survivants empêchent les survivants (conjoint, conjointe, enfants) d’avoir de graves difficultés financières. Il existe trois types de rentes de survivants : une rente de veuve, une rente de veuf, une rente d’orphelins.

Rentes pour enfants

Si vous êtes vous-même bénéficiaire d'une rente AVS ou AI, vous avez droit à une rente pour enfants pour les enfants jusqu'à l'âge de 18 ans, respectivement 25 ans révolus en cas d'études.

Allocation pour impotents

Les personnes résidant en Suisse et touchant une rente de vieillesse ou des prestations complémentaires, peuvent faire valoir leur droit à une allocation pour impotents dans les cas suivants:

  • leur impotence est modérée, moyenne ou sévère (uniquement pour les personnes vivant à leur domicile et en âge d’obtenir une rente AVS)
  • l’impotence est ininterrompue depuis un an minimum et
  • un droit à l’allocation pour impotents de l’assurance-accidents obligatoire ou de l’assurance militaire ne peut être prétendu.

L’AVS fournit d’autres prestations telles :

  • Contributions aux frais de moyens auxiliaires (p.ex. appareils acoustiques, lunettes-loupes, etc.)
  • Contributions en faveur d’organisations d’aide à domicile (Spitex) et d’autres institutions d’aide à la vieillesse (Pro Senectute, Croix-Rouge Suisse, etc.)
Ausgleichskasse MOBIL
Wölflistrasse 5
3000 Bern 22
Tel +41 (0)31 326 20 20
Fax +41 (0)31 326 20 18
info@akmobil.ch
www.akmobil.ch
webcontact-akmobil@itds.ch